Communiqué de presse: Un message clair contre les réductions de prestations et les cadeaux fiscaux

Votation cantonale sur la loi sur les impôts

Le seuil de tolérance est atteint. Les citoyennes et citoyens ont adressé aujourd’hui un message clair contre les réductions des prestations et le dumping fiscal. Les mesures de démantèlement décidées en 2017 déjà, à titre de réserve, doivent maintenant être annulées sans délai. D’autres réductions d’impôts, telles que celles envisagées dans la stratégie fiscale, n’entrent plus en considération.  

Le résultat de la votation montre clairement que les Bernoises et les Bernois ne sont pas disposés à accepter encore davantage de réductions des prestations du domaine public pour permettre à quelques entreprises de réaliser encore plus de profits. À fin 2017, le Canton a imposé, à titre de réserve, de sévères mesures de démantèlement dans les domaines sociaux, des soins à domicile, de la formation, de la jeunesse, de la vieillesse et des personnes handicapées. La population des villes et des campagnes en souffre. Ces mesures doivent maintenant être annulées sans délai. Le rejet du plan des tâches et des finances, qui sera discuté la semaine prochaine, constitue un premier pas en vue des corrections nécessaires.

La menace que des entreprises très profitables iront s’installer dans des paradis fiscaux et qu’il en résultera des pertes d’emplois n’a pas déployé ses effets. Les entreprises doivent contribuer au financement des tâches du service public. Leur contribution est encore et toujours faible et elle est sans rapport aux prestations nécessaires que le service public met à leur disposition au niveau de l’infrastructure, de la sécurité, de la formation (professionnelle), du trafic et de l’aménagement – tous des facteurs importants pour le choix du site.

La deuxième étape de la stratégie fiscale, qui prévoit d’autres allégements fiscaux de l’ordre de 160 millions de francs pour les firmes réalisant de gros profits et qui ouvrirait la porte à de nouvelles mesures de démantèlement, n’entre plus en considération et elle doit être retirée de la planification.